03 décembre 2006

On nous écrit de Gaussan !

Chers amis,

Juste un petit mot avant de repartir sous la tente en montagne : merci pour tout ce que vous faites pour le Groupe.

Notre petite prière vous est fidèlement attachée.

On a trop reçu pour tourner la page.

A vrai dire, on vit un peu de l'élan reçu sous l'étendard bleu et blanc !

Dieu vous garde !

Père Timoléon de Viviès


Cher Christophe,

J'ai beaucoup tardé à répondre (...). Il faut dire que depuis quelques temps les préparatifs battent leur plein pour le transfert. Le Père de Viviès a été très pris : d'abord liquidation-vente des deux vaches et du troupeau de chèvres ici, puis terrassement, coulage de la dalle de béton et de la structure de la future ferme là-haut. (...) Deux batiments d'ateliers dans lesquels nous habiteront sont prévus pour le printemps. Et le monastère proprement dit lorsque nous en aurons l'argent.

(...)

Oui, l'état critique du Groupe, mais surtout de la Troupe nous laisse un peu désemparés, nous qui avons vécu la Grande VII avec 50 garçons. Nous avions l'habitude de voir la Troupe comme une Institution idéale et presque éternelle. Je me souviens d'avoir répondu un jour à X que seule l'Eglise est éternelle, du moins jusqu'au retour de Notre Seigneur sur Terre.

Et pourtant, tant que l'espoir est possible, il faut batailler - d'abord par la prière - et faire tout notre possible Dieu aidant, qui donne la victoire, pour que la Troupe subsiste et dure, autant que Dieu voudra.

Et même si elle doit s'éteindre un jour, il n'est pas impossible qu'après quelques années un redépart soit possible et que le flambeau puisse ainsi être transmis.

Merci pour tout ce que vous faites pour avancer la cause de l'Abbé. Prions-le et prions pour lui.

Soyez bien assuré de la pauvre prière pour vous tous.

Père Olivier Salle, Prieur.

Aucun commentaire: